Les 20 prédateurs de la liberté de la presse en 2020 selon RSF

, par Club de la Presse. Catégorie : Profession

prédateurs
À l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la cybercensure, Reporters sans frontières (RSF) a établi la liste des 20 pires prédateurs numériques de la liberté de presse dans le monde en 2020. 
Ils organisent des raids d’insultes, appellent au viol et menacent de mort les femmes journalistes sur les réseaux sociaux…
Ils interceptent des messages instantanés et activent à distance la webcam ou le microphone d’un appareil…
Ils accèdent aux applications et aux conversations, photos, données GPS stockées dans les téléphones…
Ils propagent des vidéos fake news et publient des informations personnelles…
Ils bloquent des sites internet et des applications…
NSO GROUP, MEMENTO LABS, GAMMA INTERNATIONAL… Ce sont des entreprises privées et des organisations basées partout dans le monde et notamment dans des pays occidentaux comme les États-Unis, l’Allemagne, la Suisse, l’Israël.
Voir les 20 prédateurs

Cet article vous a plu ?