Les 40 ans du Club au Musée Mer Marine

, par Club de la Presse. Catégorie : Choix du Club, Profession

SOIREE ANNIVERSAIRE POUR LES 40 ANS DU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX LE 6 DECEMBRE 2019 AU MUSEE MER MARINE, BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

Le 6 décembre, une centaine d’invités ont célébré la naissance du Club de la Presse de Bordeaux dans un lieu dédié à la vocation millénaire et maritime de la ville. A cette même date en 1979, les locaux du 9 rue des Capérans étaient dévolus au Club par la mairie.

« Nous nous sommes dit qu’il fallait suspendre tous ces bateaux dans l’esprit des ex-votos, en présentant un peu tous les types de navires, de la guerre comme du commerce. » Norbert Fradin, le fondateur et propriétaire du Musée Mer Marine de Bordeaux, a guidé la visite en personne le jour anniversaire du Club.

Jean Berthelot de la Glétais, le président du Club, l’a remercié ainsi que « tous ceux qui nous ont rejoints aujourd’hui, exactement à la date de naissance du Club le 6 décembre 1979. » Il saluera la mémoire de Pierre Cherruau, notre fondateur, « dont l’épouse Marie-Christine nous accompagne toujours », et la présence de deux anciens présidents, Patrick Berthomeau et Rosalyne Bottrel. En tout, huit présidents étaient venus, et deux autres étaient excusés, Marie-Christiane Courtioux et Claudia Courtois.

NORBERT FRADIN, FONDATEUR DU MUSEE MER MARINE FAISANT VISITER LE MUSEE POUR LA SOIREE ANNIVERSAIRE DES 40 ANS DU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX LE 6 DECEMBRE 2019 AU MUSEE MER MARINE, BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

(photo Philippe Roy)

Et les dizaines de voiliers reproduits à petite échelle qui peuplent la salle du rez-de chaussée du musée, du sol au plafond, donnent immédiatement une impression de grande aventure. Avec 6000 mètres carrés de salles d’exposition sur l’histoire universelle de la navigation, ce musée est la pièce qui manquait au tourisme et à la découverte de Bordeaux. « Je suis heureux d’accueillir la fine fleur de la presse, a conclu le maître des lieux, avec le président Rousset et le maire Florian. Ce lieu est dans un quartier dédié à l’économie mais aussi à la culture, et il a ce qui n’existe nulle part ailleurs, vingt hectares de plans d’eau. »

IMG_6605

Les anciens présidents du Club présents au Musée Mer Marine : de gauche à droite, Michel Monteil, Jean-Pierre Spirlet, Jean-Claude Sire, Philippe Roy, Patrick Berthomeau, Laetitia Langella, Florence Bord, Rosalynne Bottrel, et le président actuel Jean Berthelot de la Glétais. (photo Jean-Michel Destang)

Le président félicite en outre Laura Bonvalot, notre coordinatrice, qui a mis au point cette soirée d’anniversaire avec Laetitia Langella, ancienne présidente, Philippe Loquay et Alexandre Marsat, vice-présidents, Richard Hecht, secrétaire général, Magali Bignon, Guillaume Petit, Jean-Pierre Spirlet et Leslie Meuraillon. Il remercie Michel Iturria, auteur du dessin des 40 ans, et Philippe Roy, pour le montage de photos historiques.

Un fonds pour les étudiants précaires

Après la visite du musée, un débat professionnel animé par Ariane Puccini abordait un thème d’actualité : « Environnement : les médias sont-ils pompiers ou pyromanes ? » (voir le compte-rendu correspondant).

TABLE RONDE POUR LA SOIREE ANNIVERSAIRE POUR LES 40 ANS DU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX LE 6 DECEMBRE 2019 AU MUSEE MER MARINE, BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

(photo Philippe Roy)

Et dans le grand hall, en présence du président de la Région, du maire de Bordeaux et de la vice-présidente du Conseil Départemental, l’anniversaire allait aborder de nombreux autres aspects de l’actualité et de l’activité des médias.

« Ce soir, tout est lié, et il sera beaucoup question d’avenir, commentera Jean Berthelot de la Glétais, car nos professions sont à un tournant jamais connu auparavant. Avec aussi des aspects négatifs, comme les contrats précaires qui s’enchaînent pour les jeunes journalistes. »

Il rappellera les actions du Club pour les aider, « avec les travaux remarquables de la “Tour de piges“ ». Il s’agit d’un espace créé pour accueillir les journalistes rémunérés à la pige, au 9 rue des Capérans, et leur permettre d’exercer normalement leur métier. S’y ajoute la question des étudiants, qui ont été introduits depuis vingt ans comme membres du Club, pour les assister dans leur entrée dans le métier.

« Que se passera-t-il demain, demande le président, si les journalistes sont exclusivement ceux dont les parents peuvent financer les études ? Que deviendront ceux qui ne pourront suivre ? »

Il met l’accent sur l’appui du Club à l’éducation aux médias, avec le CLEMI, et prévoit aussi des ateliers avec les communicants.

« Nous annonçons ici aujourd’hui la création d’un fonds de soutien aux étudiants en journalisme les plus précaires, et nous installerons un événement autour du rendez-vous annuel du Printemps du Club. Nous aurons besoin de l’appui de tous, journalistes professionnels, communicants, étudiants. Je crois faire en sorte que nos métiers soient moins difficiles à exercer demain. »

Plusieurs représentants des quatre grandes institutions locales, mairie, métropole, département et région avaient répondu à l’invitation du Club.

CLARA AZEVEDO, VICE PRESIDENTE DU DEPARTEMENT, ALAIN ROUSSET, PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL ET NICOLAS FLORIAN, MAIRE DE BORDEAUX, SOIREE ANNIVERSAIRE POUR LES 40 ANS DU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX LE 6 DECEMBRE 2019 AU MUSEE MER MARINE, BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

(photo Philippe Roy)

Le maire de Bordeaux Nicolas Florian soulignera que « nous avons ce soir l’occasion d’un regard sur le passé : la presse écrite donne encore l’occasion de pouvoir s’évader. Et à l’heure du digital, si l’on s’éloigne les uns des autres, la presse peut nous rapprocher. Avec une lecture objective des choses, sans flatter les peurs. Je suis un optimiste, et je souhaite longue vie au Club de la Presse. Je félicite son président pour son esprit de corps et la lutte contre les solitudes. Bravo, continuez comme cela, nous serons toujours à côté de vous. »

Clara Azevedo, vice-présidente du Conseil Départemental, a présenté les excuses de Jean-Luc Gleize et de Matthieu Rouveyre. Elle se souvient du président fondateur du Club, Pierre Cherruau, grand reporter à Sud Ouest et correspondant du Monde, « qui installait un climat sérieux et ouvert » et conclut : « Je ne serai pas là dans 40 ans, mais nul doute que la fête sera toujours belle ! ».

Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, évoquera lui aussi le souvenir du fondateur du Club, « qui a montré que la presse joue un rôle essentiel, quand elle sait se sortir d’une sorte de halètement, auquel se livrent aujourd’hui les chaînes d’info en continu. »

Il salue les annonces du président du Club, notamment sur la nécessité de l’éducation aux médias, « quelque chose de positif pour élever l’intelligence collectiveCette période est un peu inquiétante, et je partage l’opinion d’Alain Juppé il y a quelques mois : tout devient très compliqué. »

Sur le projet d’aide aux étudiants en journalisme, il remarque que « comme vous l’avez dit, si nous ne sommes pas attentifs, les professions seront biaisées par les origines sociales. »

Il rappelle enfin l’époque pas si lointaine où la Région soutenait l’Université d’été de la communication, avec la Ligue de l’Enseignement et l’ensemble des médias. « Aujourd’hui, nous organisons les Tribunes de la Presse, ce qui est une autre étape. »

SOIREE ANNIVERSAIRE POUR LES 40 ANS DU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX LE 6 DECEMBRE 2019 AU MUSEE MER MARINE, BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

(photo Philippe Roy)

La soirée se prolongea ensuite par une fête en musique où l’année 79 fit en particulier l’objet d’un quizz fort disputé.

=============================================

PRATIQUE

LE MUSEE MER MARINE

89 rue des étrangers – 33300 BORDEAUX

Tél. 05 57 19 77 73

Tram B : Arrêt Rue Achard • VCub : station Achard – station Musée Mer Marine
Bus : Liane 7, arrêt Lucien Faure, Liane 9 – arrêt Place Maran,
Liane 32 – arrêt Lucien Faure

Parking : Interparking Cité du Vin

Cet article vous a plu ?