Clément Rossignol Puech : une rentrée résolument tournée vers la transition

, par Club de la Presse. Catégorie : Non classé

photo-conf-presse-c-rossignol-puech

Le Maire de Bègles avait choisi le Club de la Presse pour sa conférence de rentrée. Une rentrée marquée par des projets placés sous le signe de la transition.

Clément Rossignol Puech a tenu à introduire son intervention par un rappel de la situation globale liée au changement climatique. Deux pics caniculaires ont frappé l’agglomération cet été : un record à 41,2° la journée assorti d’un record absolu nocturne. La disparition des oiseaux (60% aux Etats-Unis, 30 % en France) et des insectes sont autant le résultat de ce changement que de la pollution générée par l’Homme.

Il est urgent de trouver des solutions pour une société plus résiliante et solidaire. En tenant compte du fait que les plus précaires sont les plus exposés. En particulier, il est indispensable de rénover le patrimoine immobilier social. Ce sera le cas pour tout le bâti concerné en 2022 à Bègles. « Pour éviter la double peine » aux habitants de ces logements.

Un effort spécifique sera porté à la vie sociale. Pour que « les gens se connaissent mieux« . Le développement de la « démocratie participative » est également à l’ordre du jour.

Les projets mis en place à Bègles œuvrent en ce sens.

Ainsi la rentrée scolaire s’est faite sous le signe d’un fort investissement dans les outils numériques pour éviter une « fracture » dans ce domaine.

« La fabrique à projets » complète le budget participatif. Dans le cadre du « pacte citoyen béglais« , cet « appel à idées »  pour « imaginer, construire et produire autrement des services publics locaux » a retenu 6 propositions (sur les 33 émises) qui seront soumises à un vote (concernant tous les Béglais de plus de 9 ans). Les idées retenues concernent « un système d’hébergement d’urgence solidaire« , « un accès à des points d’eau pour les plus démunis« , « un système de transports solidaire« , « des cantines scolaires intergénérationnelles« , « la caravane à projets« , « des rendez-vous parents:bébés pour créer du lien« . 42% des Béglais se sont déclarés prêts à s’investir dans ces projets.

Dans les cantines des écoles, le plastique sera désormais proscrit. En plus de manger à 80% local et 50% bio, les écoliers mangeront désormais en self, sans qu’aucun plastique n’y subsiste (au 1er janvier prochain), et disposeront de tables de tri pour les déchets. 30% de gaspillage en moins sont attendus. Avec les restes, une société produira du biogaz.

En matière de mobilité, Bègles soutient le projet de ligne reliant les trois lignes de tramway existantes. Celle-ci passant par le CHU et le Campus pourrait se terminer à la gare de Bègles établissant ainsi une nouvelle liaison avec le train. Par ailleurs, les quatre communes concernées se sont mises d’accord pour que la route de Toulouse soit rénovée avec couloirs de bus et piste cyclable.

Clément Rossignol Puech a également présenté la charte de l’urbanisme adoptée par la ville pour « réguler harmonieusement l’organisation de la commune« . « Retrouver des sols naturels » là où il y avait autrefois des emprises industrielles ou « réserver 10% des espaces récupérés à la production agricole » font partie du projet.

La ville souhaite aussi « expérimenter l’encadrement des loyers » alors que l’on constate que « dans la métropole, ils ont augmenté de 60% en 19 ans » !

Enfin, le maire de Bègles voudrait qu’une réflexion sur les squats et les bidonvilles soit engagée avec la préfecture et les différentes collectivités locales et territoriales.

Au sujet de l’ensemble métropolitain, le vice-président de la communauté, aimerait l’aménagement de l’Ile d’Arcins en conservatoire de la nature, un vrai plan vélo avec des « autoroutes » pour cyclistes, plus de transports en commun, des voies réservées au covoiturage, et finalement une politique plus affirmée après un « mandat de gestion » cette année.

Cet article vous a plu ?