Déconfinement : appuyer sur l’accélérateur !

, par Club de la Presse.

Alors que les voyants sur l’épidémie sont au vert, la volonté d’accélérer le déconfinement pour relancer l’économie est grande. Mais l’inquiétude est de mise face à une reprise en demi-teinte. Concilier contraintes économiques et sanitaires reste ainsi l’objectif premier de la CCI Bordeaux Gironde qui propose 800 nouveaux kits destinés aux activités de loisirs et aux campings après les 3 000 kits distribués aux commerces et CHR. A suivre…

« L’ouverture de certaines activités essentielles redonne un peu d’espoir sans pour autant supprimer les craintes du lendemain » explique Patrick SEGUIN, Président de la CCI Bordeaux Gironde qui précise « Après les commerces et les CHR, nous avons souhaité accompagner les activités de loisirs et les campings pour que le rebond économique devienne réalité »

800 kits supplémentaires pour les activités de loisirs et campings

L’opération « Kits reprise d’activité » proposée par la CCI a connu un franc succès avec plus de 1000 kits distribués aux commerçants et 2000 autres à destination des établissement issus de la filière CHR. Objectif : les accompagner dans leur réouverture. Aujourd’hui, c’est au tour des activités de loisirs et campings de bénéficier de cette aide de la CCI. « Avec ce nouveau kit, nous avons souhaité les doter des outils de première nécessité afin de protéger leurs clients » reprend Patrick SEGUIN. Chacun des 800 kits comprend : une check-list reprenant les principales mesures à adopter, un pochoir et un sticker adhésif permettant de matérialiser les distances sanitaires à respecter, une affiche indiquant les mesures mises en place sur le site et un sticker « sourire » à apposer à l’accueil de l’établissement.

Les principaux organismes de tourisme (Offices de Tourisme du département, Gironde Tourisme, Comité Régional du Tourisme) feront le relais auprès de leurs adhérents pour la mise à disposition du kit (en complément de l’envoi postal fait par la CCI auprès de 185 campings et 361 opérateurs d’activités de loisirs). Les demandes devront être formulées sur le site internet de la CCI (www.bordeauxgironde.cci.fr).

A noter les succès #jaimemoncommerce33 et #jaimemonCHRD33 avec notamment les clips mis en ligne qui permettent véritablement de mettre en avant celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour relancer l’activité économique.

Disparités importantes sur la fréquentation depuis le déconfinement

Du mieux mais avec beaucoup de disparité et donc de l’inquiétude pour les commerces depuis leur réouverture. La fréquentation du centre-ville de Bordeaux a diminué de 50% par rapport à avant l’arrivée de l’épidémie. A l’inverse, les centres commerciaux résistent mieux en particulier ceux de petite taille qui retrouvent pratiquement le même niveau d’avant crise.

Côté CHR, malgré un protocole drastique, de nombreux restaurateurs ont décidé de réouvrir, souvent en simplifiant leur carte ou en continuant la vente à emporter. Premier bilan mitigé. Si dans les grandes villes, les terrasses ont fait le plein, de nombreux restaurateurs font état d’une reprise décevante en termes de fréquentation. Certains envisagent même de rester fermés pour ne pas travailler à perte.

Dans les deux cas, l’absence de touristes étrangers est une préoccupation générale. C’est sur le moyen et le long terme que les professionnels sont inquiets. Les normes sanitaires ont un coût mensuel estimé à 200 euros par salarié (moins de clients en salle en raison de la distanciation sociale, achat de protection, …). A cela se rajoute la peur du virus toujours présente. Un sondage de la semaine dernière estime qu’un Français sur quatre se rendra au bar ou au restaurant moins souvent qu’avant.

Le fonds de la CdC Medullienne : 3ème fonds de soutien géré par la CCI

Ce soutien, certaines entreprises l’attendent également à travers les fonds mis en place. Après ceux de Bordeaux Métropole (www.fondsurgencebordeauxmetropole.fr) et de La CALI (www.fondscovidcali.fr) pour lesquels plus de 3 683 dossiers ont été instruits (pour plus de 6,7 millions d’euros) par les collaborateurs de chambres consulaires depuis leur lancement, un troisième fonds a été mis en place. Il s’agit de celui proposé par la Communauté des Communes (CdC) Medullienne doté de 300 000 euros. Il sera entièrement géré par la CCI Bordeaux Gironde.

Cette aide s’adresse aux TPE (0 à 10 salariés), dont le siège social ou l’établissement est situé dans l’une des 10 communes de ce territoire, créées avant le 30 avril 2020 et avec un CA jusqu’à 1 million d’euros. Il faudra également justifier d’une perte de CA supérieure ou égale à 40 % (avril 2020 par rapport à avril 2019). L’aide pourra atteindre 1 000 euros et sera versée en une seule fois. Ouverture du site le 15 juin www.fondscovidmedullienne.fr

Des chiffres sur la création historiquement bas pendant le Covid

Si le nouveau programme « Webinaires » (un lundi sur deux « Les étapes clés de la création d’entreprise » et un jeudi sur deux « Je crée ma Micro-Entreprise ») connait un succès certain, tout comme « 5 jours Pour entreprendre » (seule formation en e-learning sur le plan national), la Gironde a connu un nombre de créations d’établissements historiquement bas ces deux derniers mois.  En comparaison avec la même période en 2019, le département enregistre deux fois moins d’établissements créés. Un phénomène qui s’est accéléré entre mars et avril, passant de moins 47% (mars 2020 / mars 2019) à moins 67% (avril 2020 / avril 2019).

L’ensemble des secteurs d’activité ont ainsi été impactés, en particulier le BTP (-80%) et l’industrie (-67%). Les services demeurent les principaux créateurs d’établissements, suivis par les activités commerciales.

Sur les territoires, la Gironde a enregistré un fort recul mais dans des proportions diverses. Le Médoc et le nord de l’agglomération ont été moins impactés que la Haute Gironde ou le sud de l’agglomération. Bordeaux se situe au niveau de la moyenne du département.

Apprentissage : 84% de taux de réussite pour le Campus du Lac

Mais le rebond économique passe aussi par l’apprentissage. Et c’est dans ce cadre que le réseau des CCI s’est mobilisé car, sans les réseaux consulaires et leurs CFA, la relance de l’apprentissage serait inopérante. Pour preuve, le Campus du Lac forme chaque année 1071 apprentis dans ces 26 formations diplômantes dans les filières tertiaire et restauration. Taux d’insertion 90% en moyenne chaque année pour un taux de réussite aux examens égal à 84%. Avec le Covid, le e-learning a été aussi développé grâce notamment à la création de classes virtuelles qui ont permis de modifier les process classiques de formation.

« Nous ne pouvons qu’accueillir favorablement ce plan du gouvernement pour sauver cette forme d’enseignement par alternance, première pierre d’une action plus globale pour l’emploi des jeunes » complète Patrick SEGUIN. Une des mesures phares (que demandait les CCI) est celle qui porte sur l’augmentation de l’aide à l’embauche pour la première année de sorte qu’il n’en coûte rien ou presque à l’employeur. Elle sera portée à 5 000 euros pour un mineur et 8 000 au-delà de 18 ans, jusqu’à la licence Pro et quels que soient les effectifs de l’entreprise

Alexandre de Navailles nouveau DG à Kedge BS

L’alternance est aussi une composante de KEDGE BS qui propose 16 formations diplômantes du niveau Bac+2 au niveau Bac+6, dans différents domaines (achats, audit, communication, design, finance, gestion, immobilier, management, marketing, logistique, qualité, rh,…).

Créée par les CCI Bordeaux Gironde et d’Aix-Marseille-Provence et présente sur 4 campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon), 3 à l’international (2 en Chine, et un en Afrique) et 3 campus associés (Avignon, Bastia et Bayonne), cette école de management française de référence vient ainsi de recruter Alexandre de Navailles comme Directeur Général Alexandre de NAVAILLES. Après plus de 23 années d’expériences réussies chez Hertz, il prendra ses fonctions à compter du 1er juillet 2020

Pour Patrick SEGUIN, Président de la CCI Bordeaux Gironde, « Dans ce contexte international inédit de crise qui remet en question les modèles de business school françaises, nous devons accélérer avec détermination le développement de l’école, activer avec force sa transformation digitale et accentuer sa croissance à l’international, tout en continuant à œuvrer au service de ses étudiants, de ses diplômés et des entreprises de ses territoires ».

Fil d’information continue sur le net

Enfin côté information, la fréquentation du site de la CCI Bordeaux Gironde est toujours en augmentation : 35% de visites supplémentaires cette semaine et 20 000 pages vues. En top des « clics », les infos concernant les Fonds de soutien, notamment celui de Bordeaux Métropole et les services apportés aux entreprises. Même tendance pour les réseaux qui relaient les informations sur les différents dispositifs d’aide ou demander un accompagnement.

La communauté FaceBook « Covid-19 : Groupe de soutien entreprises et commerces en Gironde » rassemble aujourd’hui plus de 1 835 membres. A noter un peu moins de « posts liés au covid » mais plus de commentaires sur les mesures proposées.

 

Toutes les informations sur :

www.bordeauxgironde.cci.fr et les réseaux sociaux (FaceBook, Linkedin et Twitter) et « codiv-19 : Groupe de soutien entreprises et commerces en Gironde » sur FaceBook

Philippe GARCIA

Directeur Communication

T. 05 56 79 52 48  |  M. pgarcia@bordeauxgironde.cci.fr

17 place de la Bourse  –  CS 61 274  –  33 076 Bordeaux Cedex

 

CP à télécharger en pdf : 2020 CP20 Cornavirus-Point Hebdo

PPT à télécharger en pdf :  2020 PPT Création_mars-avril2020

Cet article vous a plu ?