DEONTOLOGIE : le droit d’opposition est entré en vigueur (SNJ – CGT – CFDT)

, par Laura Bonvalot.

Bonjour à tous,

Promulguée le 14 novembre 2016, la loi visant à « renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias » (dite loi Bloche) généralise à toute la profession le droit d’opposition du journaliste, déjà en vigueur dans l’audiovisuel public depuis 1983. La loi dit désormais : « Tout journaliste a le droit de refuser toute pression, de refuser de divulguer ses sources et de refuser de signer un article, une émission, une partie d’émission ou une contribution dont la forme ou le contenu auraient été modifiés à son insu ou contre sa volonté. Il ne peut être contraint à accepter un acte contraire à sa conviction professionnelle formée dans le respect de la charte déontologique de son entreprise ou de sa société éditrice ».

Selon la loi, toutes les entreprises de presse dépourvues de chartes déontologiques sont tenues « d’engager des négociations », permettant de « rédiger conjointement » une charte. Ces négociations avec les « représentants des journalistes » doivent donc faire l’objet d’un accord paritaire qui ne peut être conclu qu’avec les organisations syndicales représentatives, au sens du Code du travail, et de la loi de 2008 sur la représentativité syndicale.

Depuis le 1er juillet 2017, à défaut de charte négociée avec les organisations syndicales représentatives de la profession, ce sont les « déclarations et usages professionnels », c’est à dire la charte d’éthique 1918-38-2011 et la Déclaration des droits et devoirs de Munich (1971), qui font foi et s’appliquent.

Veuillez trouver en pièce jointe et sur notre site la déclaration intersyndicale SNJ – CGT – CFDT, qui prend acte de la nouvelle situation.

Vincent LANIER

Premier secrétaire général

Syndicat national des journalistes

snj@snj.fr

Twitter : @SNJ_national

http://www.snj.fr

Le SNJ, en toute indépendance, ne vit que des cotisations de ses adhérents. 

Rejoignez le pour soutenir son action au service de l’information et des journalistes.

Pour adhérer – vous pouvez aussi adresser des dons de soutien au, SNJ, 33 rue du Louvre, 75002 Paris.

Cet article vous a plu ?