Première pierre de la résidence Florestine et du pôle territorial de solidarité du Conseil départemental de la Gironde

, par Philippe Loquay.

Chauffage gratuit, un pari technologique au service de l’innovation sociale

Avenue Emile Counord, à Bordeaux

residence-florestine-xs

Jeudi 13 juillet 2017, à 15h30, Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, Martine Jardiné, présidente du conseil d’administration de Gironde Habitat, vice-présidente du Conseil départemental
de la Gironde chargée du logement, de l’habitat, du développement social et Conseillère départementale du canton de Villenave d’Ornon, Anne Marie Cazalet, maire adjointe de la ville de Bordeaux
et Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat poseront la première de la résidence Florestine, et du pôle territorial de solidarité du Conseil départemental de la Gironde.

Un nouveau pôle solidarité du Département de la Gironde et 49 logements collectifs  
Le Département de la Gironde a engagé pour ses services médico-sociaux un projet de réorganisation fonctionnelle et géographique intitulé Solidarité 2013 qui s’appuie sur un programme immobilier audacieux. Le maillage territorial girondin se constitue de 9 pôles territoriaux de solidarité. Le pôle se place dans une logique d’animation partenariale, et de lien entre les différents partenaires du territoire. Ainsi, le futur bâtiment regroupera l’ensemble des services du pôle territorial de solidarité (PTS)
de Bordeaux, dont la circonscription du Grand-Parc composée d’équipes pluridisciplinaires :
64 employés du Département (travailleurs sociaux, médecins, puéricultrice, infirmières, référents protection de l’enfance, évaluateurs allocation personnalisée d’autonomie…). Par ailleurs,
7 autres Maisons départementales de la solidarité et de l’insertion font partie intégrante du pôle de Bordeaux
: Bordeaux-Bastide, Bordeaux Saint-Michel, Bordeaux Saint-Jean, Bordeaux Centre, Bordeaux Saint-Augustin et Bordeaux-Caudéran, Bordeaux-Lac.

Le Département de la Gironde finance intégralement la construction du nouveau pôle territorial à hauteur de 6 millions d’euros (acquisition terrain, construction et maîtrise d’œuvre).

Par ailleurs, 49 logements collectifs seront proposés à la location : 34 PLUS (Prêt locatif à usage social) et 15 PLAI (prêt locatif aidé d’intégration), soit 6 studios, 15 T2, 18 T3, 7 T4 et 3 T5.

Sur ce projet un système innovant de chauffage, écologique et économique pour les futurs usagers
va être déployé permettant de se chauffer gratuitement, en respectant l’environnement et en protégeant la planète. Il s’agit de la nouvelle technologie inédite Q.rad développée par la start-up française Qarnot Computing. Elle sera expérimentée par la cinquantaine de locataires de la résidence Florestine et dans les locaux du futur pôle territorial du Conseil départemental
via l’installation de 346 radiateurs.

Soutenu par le Département de la Gironde et Gironde Habitat, ce système unique de radiateurs repose sur la récupération de la chaleur générée par des processeurs informatiques en faisant des calculs de données. Ce système intelligent permet de lutter concrètement contre la précarité énergétique. Avec le Q.rad, Qarnot propose une expérience unique de la maison connectée avec un système intégré, intuitif et évolutif. De plus, il remplit d’autres fonctions : il est adapté aux personnes à mobilité réduite, peut servir de borne wifi, et de sonde de qualité de l’air. Par ailleurs, l’installation de ces radiateurs va permettre une véritable simplification technique du bâtiment : le lot plomberie est quasiment supprimé. Pas d’eau, pas de vannes, pas de fuites, pas de maintenance externe.
Ce pari technologique au service de l’innovation sociale a été immédiatement soutenu et mis en œuvre par Gironde Habitat pour ses futurs locataires.

Un projet compris et partagé
Pendant la durée du chantier, Gironde Habitat anime des réunions publiques en partenariat avec la maison du projet et la mairie de quartier afin de présenter le futur projet et apporter des réponses concrètes aux éventuelles questions des riverains ou futurs habitants. Côté visuel, la clôture du chantier bénéficiera d’un habillage coloré sur mesure, réalisé par un collectif de grapheurs. Des ateliers de « graff » seront également mis en place pour les jeunes du quartier : une façon de comprendre le projet,  de respecter et s’approprier les lieux.

FINANCEMENTS

Etat
97 500 €
Conseil départemental
6 245 000 €
Commune
245 000 €
CUB
495 500 €
ADEME
78 000 €
Subvention 1 %
198 067 €
action logement
120 000 €
Surcoût foncier Etat
102 067 €
Fonds Propres GH
1 854 298 €
Total Prêts
5 614 341 €
TOTAL
15 049 773 €

Cet article vous a plu ?