Le TnBA maintient à huis-clos la 1ère édition de FOCUS, Festival de la Ruche

, par Club de la Presse.

Pour soutenir la création théâtrale
Étapes de travail, maquettes, performances, lectures –
Présentations auprès des professionnel(le)s les 6 et 7 mai 2021

« Ouvrons les portes à la fabrique !

J’ai souvent parlé du TnBA comme d’une ruche, bourdonnant au quotidien d’artistes en répétitions, en laboratoires, en recherches… Ce travail souterrain, invisible, nous avons eu envie de le partager avec vous. Nous l’avions programmé avant la fermeture au public de nos salles mais cela devient encore plus pertinent aujourd’hui où nos activités sont essentiellement ces moments de recherche (…) » Catherine Marnas

Suite aux annonces gouvernementales du 31 mars dernier, le TnBA et ses partenaires ont le regret de devoir renoncer à accueillir le grand public durant la première édition du festival « FOCUS, festival de la Ruche » initialement programmé du 6 au 8 mai 2021 à Bordeaux. Toutefois, soucieuse de ne pas invisibiliser encore plus le travail d’artistes fortement impactés par la fermeture des salles depuis plus d’un an maintenant, l’institution bordelaise tient plus que jamais à maintenir les rencontres entre leurs projets et les professionnel(le)s du spectacle à huis-clos les 6 et 7 mai, dans le strict respect du protocole sanitaire et de la législation. « FOCUS, festival de la Ruche » a pour ambition de valoriser les différentes étapes de création qui précèdent la présentation d’un spectacle à son public : donner aux artistes les moyens de continuer à répéter, écrire, rêver, prend tout son sens aujourd’hui, pour rendre possible leurs retrouvailles prochaines avec le public. 9 propositions artistiques seront présentées.

>Un maintien essentiel pour l’avenir des artistes

Permettre la rencontre d’une vraie diversité esthétique avec tous les publics : telle est la préoccupation majeure de la directrice du TnBA et metteuse en scène Catherine Marnas. En initiant « FOCUS, festival de la Ruche » ambition est donnée de faire la part belle à la création contemporaine française et principalement de la NouvelleAquitaine, via l’entrée singulière et particulièrement inédite de ses différentes étapes. Car le parcours est long pour les artistes avant chaque lever « officiel » de rideau : questionnements, écriture, répétitions, recherche de financements… Si l’idée de ce festival est née avant la crise sanitaire, pour présenter cette partie immergée de l’iceberg créatif au public, son maintien auprès des professionnel(le)s est un geste fort de sens.

>Un festival à destination des professionnel(le)s : changements

Nous attirons particulièrement votre attention sur les adaptations suivantes : – Dates : les rencontres professionnelles et présentations de projets à huis-clos seront organisées en journée (voir suggestion de programme dans le DP), et le Festival se déroulera sur 2 jours – au lieu de 3 – les 6 et 7 mai 2021 (la journée du 8 mai est annulée) ; – Les présentations en public, visites publiques du TnBA et actions de médiation culturelle, qui constituaient un pan du Festival, sont suspendues. Le TnBA mettra tout en œuvre pour ouvrir ses coulisses au public dès qu’il sera possible ; – Une table ronde en partenariat avec l’OARA, sur la thématique de l’éthique entre lieux culturels et équipes artistiques, est organisée le 7 mai à destination des professionnel(le)s, en jauges réduites (voir ci-après).

Le communiqué de presse dans son intégralité en pdf : CP_TnBA_maintienFocus

Contact presse : Anne Quimpre –
06 72 07 99 36 anne.quimbre@comorphee.fr

Cet article vous a plu ?