Domofrance : quelle évolution !

, par Club de la Presse. Catégorie : Au Club

domofrance

Domofrance, né en 1958, œuvre depuis 60 ans dans le logement social, dont il est devenu un des grands acteurs, et le premier en Nouvelle Aquitaine !

Au-delà de la simple construction, Domofrance s’est impliqué, auprès des collectivités et maîtres d’ouvrages, pour penser, réfléchir, et apporter des solutions aux questions d’accueil des nouveaux métropolitains. Par le biais des différents métiers qu’il regroupe (urbaniste, architecte, constructeur, contrôleur, syndic, services d’entretien) il a su trouver des réponses pour la réalisation de vrais programmes immobiliers (logements, équipements collectifs, bureaux, commerces).
Mais, la société et la législation (Loi Logement 2018) évoluent, et Domofrance préfère voir dans ces contraintes une chance, et choisit de ‘positiver’.
Ce que prévoit la Loi Logement n’est pas, à proprement parler, une simplification des tâches ;
-réduction du loyer de solidarité qui doit permettre de diminuer les dépenses APL de l’État (qui seront compensées par des réductions de loyers accordées aux locataires),
-augmentation du taux de TVA sur les travaux d’entretien et de construction,
-prise en compte de l’aménagement numérique (ELAN),
-proposition d’une nouvelle offre de logement qui prenne en compte la ‘spécificité’ des jeunes (étudiants) et aussi le binôme emploi/logement induit par l’accès à l’emploi et la mobilité professionnelle !
Mais ça, ce sont les nouvelles obligations auxquelles sont confrontés tous les intervenants du logement social.
Domofrance, girondo-girondin au départ, s’est étendu au fil des années (Pays Basque, Ile de France) et voit aujourd’hui son champ d’action s’élargir à la Nouvelle Aquitaine. En dehors de Bordeaux-Métropole, l’aménageur va développer sa prospective vers les villes moyennes, comportant elles aussi des bassins d’emplois qui amènent souvent –de facto- des problèmes de réception, d’accueil, d’hébergement.
On peut constater que la vie d’un bailleur social n’est pas exactement une sinécure.
Aujourd’hui, Domofrance c’est : 27 330 logements à gérer en Nouvelle Aquitaine, 484 collaborateurs, 13 agences.
Dans les projets :
-structurels : -diminution du nombre d’agences (de 13 à 4),
-gestion de 4 000 logements supplémentaires avec le même personnel,
-redéfinition des lignes budgétaires (entretien court terme/long terme),
-révision de l’étalement de la dette auprès de la Caisse des Dépôts,
-accélération de la proposition à la vente du parc locatif (on estime qu’1 appartement vendu permet la construction de 2 ou 3 neufs).
-conjoncturels : face aux bouleversements du secteur HLM :
-proposer une nouvelle offre de logements (35 000 demandeurs en Aquitaine), avec offre spécifique destinée aux étudiants (92 000) et jeunes (10 300 apprentis jeunes actifs),
-poursuivre sa dynamique de grands projets urbains (+ de 5 000 logements concernés),
-étendre son intervention sur tous les territoires en zones tendues,mettre en place sa stratégie d’évolution et de modernisation de ses pratiques.
Pour ce faire, Domofrance ne travaille pas seul.
Meilleure synergie avec les autres intervenants sociaux, au sein du Groupe Action Logement qui gère paritairement la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC ou 1% logement), de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, ses extensions la marque ‘exterrA’ dans le neuf, sa plateforme ‘Havitat’ dans l’ancien, un réseau de partenaires composé d’entreprises privées, de professionnels de l’habitat, de collectivités territoriales, d’Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) et la Caisse des Dépôts pour une saine gestion de la dette.
C’est que le chantier est de taille.
En 2018, Domofrance déposera 1 200 demandes de financement de logements sociaux locatifs, lancement de 200 logements en accession sociale, des logements neufs à Cazaux, Arcachon, Audenge, La Teste-de-Buch.
Nous ne parlerons pas des Grands Projets Urbains dispositif PNRU (avec Bordeaux-Métropole) : Cenon Henri Sellier, Palmer, Bordeaux Les Aubiers ou Hors ANRU : Lormont, Pessac, Mérignac, La Teste-de-Buch.
Vaste programme !
« Le logement est un droit fondamental ». C’est dans cet esprit que, depuis 1958, Domofrance agit au quotidien afin d’améliorer la qualité de vie dans l’ensemble des quartiers, résidences, espaces extérieurs.
C’est dans cet esprit qu’il agit en Nouvelle Aquitaine et participe à la mise en œuvre du droit au logement pour tous.
Affaire à suivre.

p.cottreau

Cet article vous a plu ?