L’AFDAS enquête sur les entreprises de presse dans la crise sanitaire

, par Club de la Presse. Catégorie : Médias actu

afdas-decembre-2014

L’organisation professionnelle notamment chargée de l’accompagnement de la formation par la collecte et le financement, appelle tous les employeurs du secteur des médias à répondre à un questionnaire sur les incidences et les menaces de la pandémie sur leurs activités récentes ou à venir.

Dénommée à l’origine, en 1972, « Assurance Formation Des Activités du Spectacle », l’AFDAS n’a ajouté le secteur des médias qu’en 2011. Entretemps, son but a été de mettre en œuvre la loi de 1971 sur la formation continue, avec les protagonistes sociaux du monde du spectacle. Ce qui n’a pas manqué de surprendre les gens de presse, lorsque leurs professions ont rejoint le cinéma, la publicité, le spectacle vivant. Et aussi quand la énième réforme de la formation professionnelle, en avril 2019, a désigné l’AFDAS comme « opérateur de compétences des secteurs de la culture, des industries créatives, des médias, de la communication, des télécommunications, du sport, du tourisme, des loisirs et du divertissement. »

Mais ce secteur (source Wikipédia) représente aujourd’hui une collecte de 291 millions d’euros par an, dont 59,3 millions pour la taxe d’apprentissage, avec 136.162 actions de formation en 2017, et 40.023 entreprises cotisantes. L’appui de l’Etat est de 36,7 millions d’euros de subventions.

« Pour proposer des actions d’accompagnement opérationnelles aux entreprises et aux salariés, la commission paritaire nationale emploi-formation (CPNEF) de la Presse et des Agences de Presse, l’Afdas, accompagnée par l’Etat lance une enquête auprès des entreprises de la Presse et des Agences de presse. Elle vise à mesurer l’impact de la crise actuelle sur les activités et les besoins en emplois et compétences. »

C’est donc avec intérêt que les employeurs de toutes les entreprises de médias qui ont au moins un salarié doivent y répondre.

« Ce questionnaire, précise l’organisme, est destiné aux personnes qui exercent une fonction de direction ou d’administration d’une entreprise du secteur de la Presse et des Agences de Presse. Il est conduit par Katalyse, à la demande du secteur de la Presse et des Agences de Presse, de l’Afdas et de l’État. Les conclusions de ce travail permettront de nourrir la réflexion des acteurs du secteur de la Presse et des Agences de Presse. »

L’enquête est centrée sur le monde de l’écrit : presse quotidienne nationale, régionale, départementale, hebdomadaire régionale, spécialisée, magazine, et aussi sur les agences de presse, les autres publications, dont les gratuits se partageant entre “Portage de presse“ et “Autres“. La localisation de l’entreprise doit être précisée ainsi que le chiffre d’affaires réalisé en 2019, et sa répartition par activité en pourcentage du CA. Les effectifs sont relevés par permanents, temporaires, pigistes, alternants, stagiaires avec leur répartition par activité. Au total 26 séries de questions précises sont également posées dans divers autres domaines.

« La crise du Covid, explique l’AFDAS, et ses conséquences (fermeture de kiosques, accélération du développement des pratiques numériques…) ont fortement impacté le secteur de la Presse et des Agences de Presse. Si le dispositif d’activité partielle a permis d’amortir les premières conséquences sur l’emploi du ralentissement de certaines activités, les inquiétudes sont fortes sur l’impact social et même sur la pérennité de certains titres. »

Il est précisé que les informations personnelles collectées par le prestataire Katalyse, mandaté par l’Afdas et la branche directement auprès de chaque entreprise « font l’objet d’un traitement totalement anonymisé ayant pour seule finalité les résultats de l’enquête. Les informations demandées sont à destination exclusive des gestionnaires de cette enquête et des services de l’Afdas. Les données seront conservées le temps de réaliser les résultats de l’enquête puis seront détruites. »

Et les responsables de conclure : « Votre participation est essentielle, quelle que soit votre activité et la taille de votre entreprise. Nous vous remercions par avance du temps que vous prendrez pour répondre à ce questionnaire en ligne. »

——-

Contact presse :

Pour toute question ou difficulté rencontrée, vous pouvez contacter Marceline Coutant par mail mcoutant@katalyse.com

 

 

Livre, cinéma, audiovisuel : un plan d’envergure dans notre région

Parmi les autres activités de l’AFDAS, relevons une campagne lancée en ce moment avec l’ ALCA et la Région Nouvelle-Aquitaine (direction de la formation professionnelle). Il s’agit de mettre en place « un plan de formation d’envergure à destination des secteurs du livre, du cinéma et de l’audiovisuel au plus près des besoins des professionnels de ces filières. »

« Ce plan vise à soutenir le développement des compétences et la sécurisation des parcours professionnels, indique l’AFDAS. Il doit permettre aux professionnels d’acquérir de nouvelles compétences désormais indispensables dans l’exercice de leur métier, de construire des parcours en cohérence avec l’évolution des secteurs, de consolider des compétences et des pratiques professionnelles favorisant l’intégration ou le maintien dans l’emploi face à un secteur en constante mutation. Les projets de formation dans l’audiovisuel/cinéma et le secteur de l’édition relèveront des mêmes logiques. Un axe collectif permettra des formations de groupe sur des priorités définies en lien avec ALCA sur des besoins de notre territoire et un axe individualisé permettra d’accompagner de manière très fine les parcours individuels dans ces filières. »

Cinéma et Audiovisuel

Le volet cinéma et audiovisuel du plan de formation a été élaboré par les acteurs de ce partenariat en collaboration avec Pôle emploi Spectacle et le réseau des bureaux d’accueil des tournages de Nouvelle-Aquitaine à la suite d’une étude sur les besoins en formation réalisée récemment et en réponse aux besoins formulés lors de concertations.

Plusieurs axes prioritaires ont ainsi émergé pour cette fin d’année et 2021 :

L’offre collective :

  • Repérer un décor pour le cinéma ou la télévision : permettre aux professionnels d’être opérationnels et autonomes lors des différentes étapes d’un repérage.
  • Livre audio et voix-off : les bonnes pratiques de la lecture à voix haute.

L’offre individuelle à destination :

  • des auteurs et/ou réalisateurs : de l’écriture à la réalisation, tout genre confondu, formation générale ou associée à un projet spécifique.
  • des producteurs : la structuration d’entreprise, programmes spécifiques, production à l’international.
  • des techniciens : la post production, hygiène et sécurité, la direction de production, l’animation, Anglais professionnel, les habilitations électriques, nacelles, Permis C pour le transport de matériel professionnel, maquillage et effets spéciaux, green manager (tournages éco-responsables).

Livre :

Le volet livre du plan de formation s’inscrit dans la continuité de l’action portée par ALCA depuis plusieurs années. Les axes prioritaires en 2020/2021 pour les professionnels du livre sont :

L’offre collective à destination :

  • des auteurs : Négocier un contrat d’édition dans le domaine du livre – Les clés pour reprendre la main dans la négociation, Droits d’auteurs et droits voisins : les fondamentaux – Comprendre la législation et les usages.
  • des éditeurs : Les fondamentaux de l’édition , achat et cession de droits, présenter un projet convaincant à un producteur, maitriser l’art du pitch, gérer la production de livres numériques, créer, éditer et publier sa bande dessinée/livre illustré.

L’offre individuelle : Quelques parcours individuels ciblés pourront venir compléter cette offre collective en privilégiant des bénéficiaires qui seraient sur des territoires éloignés des lieux de réalisation des actions collectives.

——–

Contacts presse :

AFDAS – Marc Dalla-Longa [ Délégué régional Nouvelle-Aquitaine ] – m.dalla-longa@afdas.com – Tél. +33 (0)5 56 48 69 13 / +33 (0)6 31 66 73 59 – www.afdas.com

ALCA NOUVELLE-AQUITAINE – Géraldine Arnoux [ Responsable communication / presse ] – geraldine.arnoux@alca-nouvelle-aquitaine.fr – Tél. +33 (0)5 47 50 10 04 / +33 (0)6 19 52 40 35 – www.alca-nouvelle-aquitaine.fr

Cet article vous a plu ?