Penser le journalisme de demain

, par Philippe Loquay. Catégorie : Au Club, Profession

img_20180622_124051

Une réunion de réflexion sur ce que pourrait être l’activité d’un journaliste en 2050 a eu lieu au Club de la Presse vendredi 22 juin. Elle participait des réflexions de la Commission du Développement Durable de la Métropole bordelaise (C2D) sur ce que sera l’agglomération dans une trentaine d’années.

Marcel Desvergne, ancien délégué général de l’Université d’Eté de la Communication, ex président d’Aquitaine Nouvelle Communication (entre autres) a été l’instigateur de cette réunion organisée par le Club de la Presse. Denis Mollat, président de la C2D l’a introduite, elle a été animée par des permanents de la C2D et s’est tenue en présence de Michèle Laruë-Charlus, responsable de la mission Bordeaux 2050, déléguée générale d’Agora, directrice générale de l’aménagement de Bordeaux.

Plusieurs consœurs et confrères y ont participé : Simon Barthélémy rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux, Anne-Marie Novel et Barbara Dale, journalistes indépendantes, Isabelle Camus, journaliste et blogueuse, Jean-Pierre Spirlet et Philippe Loquay, journalistes honoraires. Jérémy Abdilla, chargé de communication à ISEFAC Bachelor s’y était joint.

Deux heures, à imaginer des lendemains sommes toutes assez lointains, bien insuffisantes au regard des nombreuses projections des uns ou des autres finalement plus marquées par l’optimisme ou le pessimisme de ceux qui les proféraient que par une stricte analyse prospectiviste. Une expérience qui aurait mérité beaucoup plus de temps. A prolonger ?

img_20180622_124045

Cet article vous a plu ?