Pigistes correspondants à l’étranger : un constat accablant

, par Club de la Presse. Catégorie : Non classé

bureau-_1

La CFDT-Journalistes, à travers une enquête réalisée auprès des correspondants à l’étranger des médias français dresse un constat accablant : leur rémunération, leur couverture sociale, leurs conditions d’exercice, les relations même à leur rédaction sont inacceptables. D’où le surtitre du rapport qui en est tiré : « Ils nous informent au prix de leurs propres droits ».

Cette enquête réalisée par le pôle pigistes du syndicat révèle dans cette « grande enquête sur le statut, la protection sociale, la rémunération, mais aussi les relations de travail des journalistes pigistes correspondants à l’étranger de médias français » que :

« Les deux tiers gagnent au mieux le Smic, tous revenus confondus.

« Seuls 20 % gagnent suffisamment pour s’ouvrir des droits en cas de maladie ou de maternité (il faut minimum 20 000 € brut/an) et même s’ils l’atteignent, ils n’y ont pas légalement droit car ne résident pas en France.

« 43 % vivent dans un pays en guerre, violent, sans liberté d’expression,ou en proie aux catastrophes naturelles.

« 44% ne sont pas prévenus quand un journaliste du siège débarque dans leur pays. »

L’enquête, dans son intégralité, est à télécharger ici.

Image provenant du site CFDT : Pigistes.

Cet article vous a plu ?