Sud Ouest passe de sept à neuf éditions

, par Club de la Presse. Catégorie : Médias actu

Mag2

Pour la rentrée post-confinement, le journal Sud Ouest  sera désormais présent sur neuf éditions – Gironde, Bordeaux Agglo, bassin d’Arcachon, Dordogne, Lot-et-Garonne, Pays Basque, Béarn, Landes et Charente-Maritime/Charente –, contre sept ces dernières semaines. Avec le retour du « Mag » et un Sud Ouest Dimanche « relooké »

« Être au rendez-vous des attentes de ses lecteurs : c’est plus que jamais l’ambition de votre quotidien, dont les équipes préparent depuis plusieurs semaines ces évolutions, lit-on sur le site sudouest.com. Nos pages « Région » font aussi leur rentrée, tout comme les rendez-vous « Sud Ouest Éco » (les lundis et jeudis). Malgré les péripéties, c’est également toute l’actualité du sport que les passionnés vont pouvoir à nouveau lire, associée à de multiples rendez-vous concoctés par notre rédaction sportive. Lancées aux premiers jours du confinement, les pages « Sud Ouest et Vous » et ses infos magazines et pratiques seront maintenues, et enrichies dès la semaine prochaine par le retour des rubriques thématiques hebdomadaires dédiées à la santé, au cinéma, à la gastronomie, aux conseils de lecture, etc… »

De son côté, Sud Ouest Dimanche sera à son tour décliné en cinq éditions, où l’information départementale prendra plus de place, au cœur de toute l’actualité nationale, internationale, culturelle, sportive et d’un segment « Sud Ouest et Vous ».

Enfin, les pages « Carnets » – « dont la publication régionalisée depuis le printemps a pu contrarier certains de nos lecteurs » – sont revenues, dès le 31 août, en mode départemental. »

Tel est le challenge du quotidien régional, après la période très difficile pour toute la presse française liée aux conséquences du virus. A la fois sur la publicité en berne, sur l’effondrement des rencontres collectives, mais aussi sur les frais de fabrication d’un journal papier.

Un autre Sud Ouest

Dans un éditorial publié le 31 août dans l’édition papier, Jean-Pierre Dorian, le rédacteur en chef du journal, rappelle les heures sombres vécues par le second quotidien régional de France.

« Le 23 mars, écrit-il, pour nous adapter aux contraintes imposées par cette crise imprévisible et sans précédent, nous avions dû vous proposer une “mono édition“ régionale, le temps du confinement. Deux autres formules suivront, toujours plus tournées vers une information de proximité: dès le 9mai (5 éditions) afin d’anticiper le déconfinement du 11mai, puis de nouveau fin juin (7 éditions), à l’orée du second tour des municipales et de notre configuration estivale. Nous avions donc rendez-vous. C’est en ces jours de rentrée que nous nous l’étions, que nous vous l’avions, fixé. Et vous voici aujourd’hui avec un autre Sud Ouest entre les mains. Il y est question de changements, d’aménagements, de simplifications, d’améliorations, nous l’espérons. Fini les “cahiers“, vous retrouvez un journal d’un seul tenant, mais avec son découpage habituel, de l’actualité nationale et internationale à la vie locale, en passant par sa séquence régionale, celle de vos grandes villes et de vos villages, de vos bassins de vie. »

Dans les pages départementales, depuis le lundi 31 août, les lecteurs retrouvent ainsi l’actualité de ces “bassins de vie“ redéfinis, et une chronique locale plus fournie avec l’appui des correspondants. Et le retour de pages d’informations culturelles et sportives, à l’échelle de chaque territoire.

« En ces temps de rentrée agitée, conclut Jean-Pierre Dorian, il est surtout question de repères que nous retrouvons, vous comme nous, avec plus de place pour l’information locale, le sport, les loisirs, la vie quotidienne… Et toujours la même volonté de traiter avec rigueur l’actualité en général, qu’elle soit proche de votre domicile ou de vos préoccupations, comme vous êtes de plus en plus nombreux à l’apprécier en temps réel sur sudouest.fr. Après le retour du Mag samedi et un Sud Ouest Dimanche lui aussi relooké, Sud Ouest est donc au rendez-vous. En souhaitant que vous y soyez sensibles, en vous remerciant pour votre fidélité. Et en attendant le prochain… »

————————–

Site : www.sudouest.com

Cet article vous a plu ?