TBM : chiffres de fréquentation en hausse et innovations en vue

, par Club de la Presse. Catégorie : Au Club

img_0116

Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports et du stationnement et Hervé Lefèvre, directeur général de Keolis Bordeaux Métropole ont présenté jeudi 15 mars au Club de la presse le bilan et les perspectives du réseau TBM.

Un réseau toujours en croissance

L’année 2017 a battu tous les records avec plus de 152 millions de voyageurs toutes solutions de mobilité TBM confondus, soit une hausse de fréquentation de + 8,5 % par rapport à 2016.

Depuis notamment l’arrivée de la LGV, le tramway rencontre un succès croissant. Il représente 65 % du trafic du réseau TBM. L’offre de bus poursuit également sa progression. La Lianes 1+, qui relie la gare Saint-Jean à l’aéroport reste la ligne la plus fréquentée, avec une attente qui ne dépasse jamais 20 minutes entre deux navettes.

Les vélos en libres services connaissent, quant à eux, une progression modérée. La faute au dernier trimestre particulièrement pluvieux…

Comme l’an dernier, le Bat bat un nouveau record de fréquentation avec plus de 363 000 voyageurs.

L’arrêt à la demande, utile et rassurant

Depuis le 6 novembre, pendant 6 mois, le réseau TBM teste l’arrêt à la demande à partir de 22 heures sur les lignes de bus Lianes 7 et 10. Les premiers résultats sont concluants avec en moyenne 6 à 7 demandes par soir et par ligne.

Une baisse de la fraude

En 2017, il y a eu plus de 4 millions de contrôle sur le réseau TBM, soit plus de 11 500 voyageurs contrôlés chaque jour. Le taux de fraude relevé est de 10,7 %, soit une légère baisse par rapport à l’année dernière. Ce qui représente un manque à gagner de plus de 7 millions d’euros par an pour la collectivité.

Afin de sensibiliser davantage les voyageurs des campagnes de communication sont régulièrement effectués. Par exemple, en octobre dernier, la campagne rappelait le coût d’un PV, soit 122 € contre 1,60 € le prix d’un ticket. Une deuxième campagne est actuellement en cours qui présente les principaux coûts de fonctionnement et insiste sur le fait que la validation contribue à l’amélioration du service. En rappelant notamment qu’un tram coûte 3 millions d’euros et que le réseau TBM en compte 100.

Et demain ?

Afin de faciliter encore plus la mobilité, TBM lancera début mai un nouveau site internet infotbm.com plus performant, notamment dans la recherche d’itinéraires personnalisés, d’horaires de passage des lignes en temps réel, d’alertes trafic ainsi que des solutions de mobilités à proximité.

Des travaux importants sont prévus sur le réseau TBM. A partir du mois de juin 2018, 1200 boitiers APS (Alimentation Par le Sol) présents sur les trois lignes de tram seront progressivement remplacés. De nouvelles rames arriveront en 2018 et 2019 en vue du prochain lancement du tram D. Quatre nouvelles rames seront livrées entre mai et août.

Le service de vélo V3 poursuit son déploiement avec la création de 5 nouvelles stations avec 20 bornes d’accroche. Un nouveau modèle de vélo sera lancé à la fin de l’été, pour une conduite plus confortable.

Frédérique Lehmann

Cet article vous a plu ?