Les Tribunes de la Presse en “total digital“

, par Club de la Presse. Catégorie : Choix du Club

Tuquoi

Pour leur 10 ème anniversaire, les rencontres de la Région Nouvelle Aquitaine vont prendre, pandémie oblige, une forme résolument futuriste. Jean-Pierre Tuquoi, leur directeur et fondateur fait le pari du tout numérique, en gardant la durée de trois jours initialement prévue

“Vers un monde nouveau ? Tout est à réinventer : économie, social, écologie, médias, culture, politique.“ Tel est le thème 2020 des Tribunes de la Presse, prévues du 26 au 28 novembre. Mais en ce mois de nouveau confinement, la plupart des rencontres culturelles ont dû être suspendues, reportées ou annulées. Qu’allait-il en être des Tribunes ? Organisées par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, elles réunissent chaque année plusieurs milliers de participants. Toutes les invitations avaient été envoyées, conférences et ateliers étaient prêts, de grands spécialistes avaient donné leur accord, comme Etienne Klein, Joëlle Zask, Hubert Védrine, Catherine Pégard, Gilles Bœuf, Louis Schweitzer, Belinda Cannone, Sylvie Goulard, Patrick Venries, Lucile Schmid, Bernard Guetta, Louis Dreyfus, Marie-Cécile Naves, Luc Jacquet.

Jean-Pierre Tuquoi, responsable des rencontres, nous dit quelle formules lui permettent de sauver l’événement.

– La Région a décidé de maintenir les Tribunes, quelles formes prendront-elles par ce temps de Covid ?

« A quinze jours de l’événement, tout était quasi-bouclé. Nous avons décidé de continuer, après avoir, bien sûr, posé la question d’une annulation, comme d’autres l’ont fait, par exemple pour le Festival de Pessac. Et la formule choisie, pour respecter les contraintes liées à la pandémie, est un ensemble 100% digital, réalisé à partir d’un site unique, un studio à la Cité Mondiale. Donc tout ce qui devait se dérouler sur plusieurs sites est ramené à un seul, inaccessible au public mais avec presque autant d’intervenants qu’auparavant : nous avons eu le plaisir de voir 80 % des spécialistes invités confirmer leur participation. Les débats seront retransmis sur Youtube. Ainsi un public beaucoup plus vaste y aura accès. »

– Comment faudra-t-il procéder ?

« Pour suivre les débats, il faudra s’inscrire au préalable, dès maintenant, et ce sera gratuit. Les gens pourront poser des questions au préalable aux intervenants. Les retransmissions se feront sur le site Youtube des Tribunes, avec le journal Sud Ouest, la librairie Mollat, The Conversation. »

– Le programme sera-t-il le même qu’avec des conférences et ateliers “physiques“ ?

« Non, nous avons été obligés de le reformater. La jauge limite est de 1h15 de durée, et la plupart des séquences seront d’une heure. Le programme, sur notre site (1), va publier les nouveaux horaires. Par ailleurs, nous avons introduit une nouveauté dans les journées. Il s’agit d’entrecouper les débats par de petites séries filmées, sur chaque thème choisi. Ainsi Nicolas Fay a-t-il été chargé de réaliser une petite série sur la Résistance. Et nous avons pris quatre travaux de l’Agence France-Presse, particulièrement sur la photographie durant la pandémie aux quatre coins de la Terre. »

– Dix ans, cela se fête, que retenez-vous de cette période ?

« Nous avions créé les Tribunes à Arcachon, puis elles ont pu se prolonger à Bordeaux. Le président Alain Rousset m’a demandé de les développer, avec de nouveaux thèmes et des intervenants. Et aujourd’hui je m’occupe de la partie éditoriale, la réalisation étant confiée à la société Don Diego. Là, ce sera un vaste plateau télé, accessible depuis chez soi. Nous allons lancer une expérience unique et nouvelle…»

  1. Site : www.tribunesdelapresse.org

(photo archives des Tribunes)


Contacts presse :

• Rachid Belhadj, service de presse de la Région Nouvelle Aquitaine, 05 57 57 02 75 / 06 18 48 01 79

• Jean-Pierre Tuquoi, Tribunes de la Presse, 06 46 60 01 97 ; jp.tuquoi@tribunesdelapresse.org

Cet article vous a plu ?