Le numérique est-il compatible avec l’action solidaire ?

, par Laura Bonvalot.

Le numéro 2 de la revue mook Visions solidaires pour demain est désormais disponible en librairie. Après un premier numéro en 2016 consacré à la solidarité sociale en tant que telle, dans ses enjeux présents et ses futurs souhaitables, l’édition 2017 s’interroge cette fois-ci sur le numérique et les nouvelles technologies : comment se les approprier en toute lucidité et surtout en gardant le cap solidaire ?

Les défis de l’avenir exigent bien plus que des technologies pour construire ensemble des futurs souhaitables. Elles sont néanmoins parties prenantes de notre quotidien et influent de manière croissante sur l’évolution des mentalités et des comportements. Aussi était-il important de se poser la question de la compatibilité des nouvelles technologies avec l’action solidaire. Sont-elles en mesure d’apporter une valeur ajoutée tangible à l’action sociale, au soin et à l’accompagnement des personnes les plus vulnérables ?

Cette question est traitée dans le numéro deux de la revue via de grandes interviews, celles de la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury ; de la chercheuse en robotique et intelligence artificielle Laurence Devillers ; de la prospectiviste, chercheuse et commissaire à la CNIL Valérie Peugeot ; de l’expert en « open innovation » et solidarité numérique Denis Pansu.

Elle est aussi abordée à travers des expériences de terrain : l’essor des living labs ; le réseau social entre riverains et sans-abri Entourage ; la plateforme d’échange entre voisins Mutum, etc.

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué de presse détaillé. 

Nous restons à votre entière disposition pour toute demande d’information / d’interviews.

Bien à vous,

Service presse Fondation Cognacq-Jay : agence Econovia
Audrey  Bogusz : audrey.bogusz@econovia.fr – 01 43 94 73 50

20180213_fcj_mook_2_visions_solidaires20180213_fcj_mook_2_visions_solidaires-2

CP en pdf : 20180213_fcj_mook_2_visions_solidaires

Cet article vous a plu ?