Ouverture de la neuvième saison des Refuges périurbains

, par Club de la Presse.

FAMILLE©Bordeaux_Metropole (3)Bordeaux Métropole vient d’ouvrir les premières réservations pour les Refuges périurbains. Au cours de cette neuvième saison et comme les années précédentes, les inscriptions se font exclusivement en ligne, sur le site lesrefuges.bordeaux-metropole.fr/.

Cette année, les 11 refuges, c’est-à-dire la collection complète, seront prêts à accueillir leurs pensionnaires à partir du vendredi 1er mars : La Vouivre à Ambès, Les Guetteurs à Bègles, Le Tronc creux à Pessac, Le Hamac à Gradignan, Le Nuage à Lormont, La Nuit Américaine à Bassens, Le Prisme à Ambarès-et-Lagrave, Neptunea sur les berges du Lac de Bordeaux, Le Haut-perché au Haillan, La Belle étoile à Floirac et La Station orbitale à Saint-Médard-en-Jalles.

Pour mémoire, les Refuges périurbains sont gratuits et ouverts au public, sept nuits sur sept, du 1er mars au 30 novembre. Toutes les démarches d’inscription et l’ensemble des informations pratiques permettant de préparer chaque nuitée sont à retrouver sur le site internet dédié. Il n’est pas possible de réserver au-delà du mois à venir : concrètement, cela signifie que les réservations pour le mois d’avril seront ouvertes le premier jour ouvré de mars, pour le mois de mai à partir du premier jour ouvré d’avril… On ne peut réserver plus d’une nuit par saison et par Refuge.

Bordeaux Métropole poursuit l’accompagnement d’associations souhaitant développer des projets buissonniers à destination de publics fragiles. A noter également que ces œuvres insolites se déclinent en volumes papier 3D ; les maquettes sont à télécharger gratuitement sur le site internet des Refuges.

Un succès grandissant au fil des années

A la fois objets artistiques et outils de valorisation des paysages métropolitains, les Refuges périurbains sont financés, gérés et valorisées par Bordeaux Métropole en collaboration étroites avec les communes hôtes. Ils ont été imaginés et conçus par Bruit du Frigo, en partenariat avec Zébra3. En 2019, près de 8 000 personnes y ont trouvé « refuge », contre 7 000 en 2018, 6 000 en 2017, 5 200 en 2016 et 3 400 en 2015. Avec la collection complète des 11 œuvres ouvertes sur 10 mois, la saison 2020 offre une capacité maximale d’accueil de 22 000 personnes.

Contacts presse :

Sophie Tracou – 05 56 93 68 69 – 06 07 83 75 17

s.tracou@bordeaux-metropole.fr

Benoît Javot – 05 56 99 85 59 – 06 32 55 15 80

b.javot@bordeaux-metropole.fr

FAMILLE©Bordeaux_Metropole (2)

Cet article vous a plu ?