>Invitation presse : 30% de gaz vert en 2030 et 100% en 2050, c’est possible en Nouvelle-Aquitaine !

, par Club de la Presse. Catégorie : Evénements à l'extérieur

logo-région-NA

En amont des Assises européennes de la transition énergétique, Alain Rousset, président du Conseil régional, présentera l’étude « 100% gaz vert en Nouvelle-Aquitaine » ce lundi 27 janvier à 11h30 à l’hôtel de Région à Bordeaux (salle Montesquieu), en présence d’Arnaud Leroy, président de l’ADEME.

Au cœur de la transition écologique et énergétique que la Région a engagée, la diversification du mix énergétique et son évolution vers des énergies vertes jouent un rôle crucial. Néo Terra, la feuille de route du Conseil régional dédiée à l’accélération de cette transition, vise à faire émerger un nouveau mix énergétique avec des objectifs ambitieux, mais pour autant réalisables, en termes de production d’énergies renouvelables : augmenter de 40% la production d’énergies renouvelables et atteindre notamment 30% de gaz vert dans les réseaux gaziers dès l’horizon 2030.

La Région a mené en 2019 une étude « Ensemble pour un 100% gaz vert en 2050 » dont les principales conclusions seront dévoilées par Alain Rousset et Arnaud Leroy :

  • 30% de gaz vert dans la consommation régionale de gaz en 2030, et 100% en 2050, c’est tout à fait possible : grâce à la baisse attendue des consommations d’énergie, la production de gaz vert pourrait couvrir l’intégralité des besoins de la région. L’étude prévoit 830 unités de production en 2050, soit plus de cinq unités par intercommunalité, dont une grande majorité de méthaniseurs.
  • Plus encore, au-delà des 25 TWh de demande locale, la région pourrait exporter jusqu’à 17 TWh de gaz verts. La Région Nouvelle-Aquitaine fournirait ainsi 15 % des besoins nationaux en gaz.
  • En 2050, 50 % des sources de gaz vert s’appuieront sur deux ressources qui ne sont aujourd’hui que peu utilisées pour la production de gaz vert : les Cultures Intermédiaires et la ressource « Bois ». Savoir mobiliser ces ressources de façon durable est donc un des principaux défis à relever dans les années à venir.
  • L’infrastructure gazière régionale est compatible avec les scénarios 100% gaz vert : elle pourrait être convertie à un coût limité malgré l’important besoin de développement identifié.

La direction régionale de l’ADEME et les gestionnaires des réseaux gaziers, qui ont pleinement participé à la réalisation de l’étude, seront également présents à cette conférence de presse  : Lionel Poitevin, directeur régional de l’ADEME, Philippe Dutruc, président du directoire du Groupe Seolis, Franck Ferre, directeur général de REGAZ, Dominique Mockly, président et directeur général de Teréga, Thierry Grangetas, Directeur Direction Client Territoire Sud-Ouest GRDF, Catherine Brun, membre du Comité exécutif, secrétaire générale et responsable affaires publiques et territoires, GRTgaz, et Sylvain Gomont, directeur général adjoint de Soregies.

Ce point presse peut être suivi en visio-conférence

depuis les Maisons de la Région de Limoges et Poitiers (salles immersives).

Si cette proposition vous intéresse, merci de contacter le Service Presse au mieux

 

Contact presse :

Rachid Belhadj 05 57 57 02 75 / presse@nouvelle-aquitaine.fr

Cet article vous a plu ?