Air Marine ou la communication par drones et avions

, par Richard HECHT. Catégorie : Au Club

Air Marine a décidé de faire son entrée en Bourse. Photo Club de la presse de Bordeaux.

L’entrée en Bourse d’une société bordelaise d’avant-garde révèle que le futur, c’est déjà aujourd’hui : la présentation faite au Club par le P-DG d’Air Marine montre que des moyens aériens autrefois considérés comme des jouets ou des compléments militaires sont en train de devenir un « business » plein de promesses.

« On vous a réunis aujourd’hui pour vous présenter une pépite régionale ! » Le président fondateur d’Air Marine, Gilles Olichon, va droit au but. La société qu’il a fondée et installée à l’aérodrome de Léognan-Saucats a plus que doublé de valeur en moins de deux ans d’existence. D’où la décision d’entrer en Bourse. « Nous avons déposé un dossier auprès d’Euronext, indique-t-il, pour faire entrer la société sur le marché. Air Marine est opérateur aérien depuis 1991. C’est le premier réseau français de missions aériennes et de drones. » Avec un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros par an, l’entreprise emploie 32 collaborateurs dont 10 à l’innovation, avec cinq avions et huit drones.
Plusieurs de ceux-ci, de 30 à 60 centimètres d’envergure trônaient fièrement, mardi 14 novembre, dans la grande salle du Club de la presse, qui accueillait la présentation.
« Nous souhaitons que bien des médias vous ressemblent, qu’ils soient dynamiques et actifs » a déclaré Richard Hecht, secrétaire général du Club en accueillant l’équipe. « Vous êtes ici chez vous ! »

Livraison de colis aériens
Et en effet, l’information et la communication seront sans doute parmi les axes de développement de cette société, qui a commencé par l’observation aérienne des fuites d’eau, des dommages aux lignes électriques et d’autres travaux de repérage fort utiles à des travaux au sol. D’où des clients aussi importants qu’ ERDF, GRDF, la SNCF, Total mais aussi ceux qui doivent examiner des structures en cours de fabrication comme Airbus. «  Il se passe une véritable révolution dans le domaine de l’espace aérien, estime Gilles Olichon, et nous cherchons à accompagner le changement des attentes de nos clients. Air Marine est le seul acteur ayant le double compétence drone et avion avec le programme Airmon. »
Au programme Wadis utilisant les deux moyens pour détecter les fuites d’eau, et au programme Viewer qui surveille les pipelines, sont venus depuis peu s’ajouter le projet Pélican, « pour l’étude de livraisons de colis aériens en Nouvelle Aquitaine » et « Drone City » en collaboration avec Cdiscount, utilisateur final. Le développement d’un réseau par les licences de marques et les prestations de service complète ce dispositif.
« Cela permettra à une entreprise de mettre en place sa prestation : Cdiscount pourra envoyer des colis au centre de Bordeaux, ou un boulanger ses petits pains à des relais, etc… Ils ne seront pas pilotes de drones, mais il y aura intégration du produit à l’usage. »
En France le marché des drones était de 29 millions d’euros en 2015, il est estimé à 273 millions en 2025…
« Aujourd’hui, dit le président d’Air Marine, c’est surtout le marché des drones de loisirs qui est apparent, mais à l’avenir la part des drones professionnels va augmenter. »
Seul bémol, ne va-t-il pas y avoir des restrictions dans la circulation de toutes ces machines ?« Actuellement l’environnement aérien est complexe », reconnaît Gilles Olichon, « demain il le sera encore plus à cause de problèmes d’encombrement aérien. Mais le service que nous apportons vise à réduire les coûts et les déplacements humains, et si l’on respecte les étapes, notre réseau répondra bien à la demande. » Les étapes sont « une opération bien orchestrée, un personnel navigant bien motivé et un service commercial compétent et stable. »
Comme l’ajoutera Pierre Andreau, l’avocat conseil du PDG, « la société a plus que doublé de valeur en moins de deux ans. Elle avait été valorisée 3,5 millions d’euros, la voici à 4,7 millions. »

Contacts :
Air Marine, Aérodrome de Bordeaux-Léognan Saucats
305 avenue de Mont de Marsan 33850 Léognan, tél 05 35 54 29 20
Mail : info@air-marine.fr

 

 

Cet article vous a plu ?