Atelier Rencontre UPP-Nouvelle-Aquitaine au Club

, par Philippe Loquay. Catégorie : Au Club, Profession

ATELIER, TRAVAILLER AVEC LA PRESSE, AVEC  WILFRID ESTEVE, PHOTOGRAPHE, RENCONTRE UPP NOUVELLE AQUITAINE DU 14 DECEMBRE 2017 AU CLUB DE LA PRESSE DE BORDEAUX, GIRONDE, NOUVELLE AQUITAINE, FRANCE.

Ce jeudi 14 décembre nous avons été, une nouvelle fois, agréablement accueillis dans les locaux du Club de la Presse de Bordeaux ou se sont réunis nombre de nos confrères pour ce dernier atelier-rencontre de l’UPP-NA de l’année.

Le matin, 25 nouveaux ou futurs auteurs photographes, sont venus échanger et interroger nos intervenants sur les nombreuses questions que l’on peut se poser lorsque l’on débute une activité d’auteur photographe.

Parmi les thèmes abordés les aspects sociaux et fiscaux ont eu la part belle : Méthodes et modalités pour obtenir un statut clair et pérenne sont les premiers sujets à maitriser lors que l’on veut professionnaliser son activité d’auteur photographe.

Parmi les sujets évoqués, nous avons abordé entre autre le Régime fiscal (BNC, micro-BNC…) le Régime social Agessa, caisse de retraite RAAP-IRCEC, le Droit d’Auteur, la diffusion des images, le prix des prestations, comment établir un devis avec ses mentions obligatoires.

L’après-midi nous avons accueilli Wilfrid Estève dirigeant du studio Hans Lucas et président de l’association FreeLens pour aborder les différents aspects que le photographe indépendant doit maitriser pour Travailler avec la Presse.

La trentaine de photographes présents a pu consigner les multiples conseils prodigués par Wilfrid Estève tant sur les méthodes et l’ intérêt de bien remplir les champs « IPTC » de nos images que sur le rapport étroit à entretenir avec les iconographes, ainsi que sur l’évolution de la diffusion de la photo pour la presse, sur le net ou via les réseaux sociaux.

Bien entendu comme à chacune de nos réunions les débats et discussions sur l’avenir du métier se sont terminés autour d’un verre de l’amitié !

L’UPP-NA remercie le Club de la Presse pour son accueil.

Claude MEDALE

(Photo Philippe Roy)

Cet article vous a plu ?