France Bleu Gironde est sur France 3 le matin

, par Club de la Presse. Catégorie : Médias actu

France bleu

« Une matinale d’actualités, de services et de bonne humeur », ainsi se définit le nouveau service public lié à la coopération renforcée entre France Bleu Gironde Matin, et France 3 Nouvelle Aquitaine.

C’est la suite de la vaste réorganisation entamée à France Télévisions : une démarche astucieuse réunit les radios locales du système, aux chaînes TV régionales. Ces derniers mois, France Bleu Azur Matin, Creuse Matin ou encore Occitanie Matin avaient rejoint les programmes de leurs grandes sœurs de la télévision régionale, dans leurs zones respectives.

A Bordeaux et en Gironde aussi, aujourd’hui la radio France Bleu est en images comme en son, de 7h00 à 8h40, du lundi au vendredi.

« Avec des infos locales, nationales et internationales toutes les 30 minutes, indique la chaîne, des infos trafic et mobilité en temps réel, et le tout à la télévision. »

A Bordeaux, l’équipe comprend les journalistes Aurélie Bambuck, Thomas Coignac et Marie Rouarch, ainsi que l’animateur Dominique Bourdot.

Le 13 octobre dernier, le directeur national de France Bleu, Jean-Emmanuel Casalta était venu mettre en place cette nouveauté. Sur France Bleu Gironde désormais filmée, il a salué « cette idée simple et généreuse, qui fait avancer le service public de l’audiovisuel de proximité (…) et qui permet aux téléspectateurs, en plus des auditeurs, de découvrir plus aisément l’information locale. »

Chaque matin, en lieu et place des dessins animés de France 3, il note que les téléspectateurs auront le droit « à davantage d’information locale, de découvertes, de chroniques sur les circuits courts, la nouvelle économie, qui sont davantage accessibles à tous ces gens qui préfèrent regarder la télévision le matin. »

« On regarde la radio ! »

De son côté, France Bleu Gironde est-elle destinée à rester une radio ? « Bien sûr, a confirmé le directeur, mais elle reste aussi présente sur les supports numériques, avec d’ailleurs des résultats extraordinaires en terme de progression. Et, aujourd’hui en partenariat avec France 3, on est à la télévision sur un modèle de radio enrichie d’images ».

Et de souligner que grâce au travail de l’éditeur visuel de France Bleu Gironde, Adrien Ortavent, le son se retrouve illustré par des images venues de France Télévisions, en plus des images du studio filmé qui permettent d’entrer dans l’intimité de la radio. « De quoi donner une radio télévisuelle ».

« On regarde la radio. C’est énorme, c’est émouvant, se réjouit pour sa part Xavier Riboulet, le directeur régional de France 3 Nouvelle-Aquitaine. On en parlait depuis le mois d’avril dernier mais avec le confinement on a été obligés de  prendre notre temps. Pour les adeptes du service public, c’est un pas en avant qui est énorme. Si on unit nos forces, cela représente une somme de collaborateurs qui est importante. En nous unissant, nous sommes en capacité de proposer une information de premier plan à l’échelle de nos territoires. »

Une nouvelle démarche de proximité est donc ouverte, pour Dominique Bourdot, animateur de la tranche. « Au départ lorsqu’on a dit qu’on allait réunir la radio et la télé on s’est demandé quelle offre proposer aux auditeurs et aux téléspectateurs. Et en le fabriquant, en le pensant, il y a eu quelque chose d’assez naturel. »

France Bleu Creuse avait été la première à expérimenter la formule en Nouvelle Aquitaine. Et d’ici à 2022, les 44 matinales de France Bleu seront diffusées filmées sur France 3, dont France Bleu Limousin et France Bleu Poitou pour notre région.

« Une radio donc diffusée à la télé par France Bleu et France 3, deux médias d’informations locale, la grande info de là où on est. Il n’y a pas de plus grande info que l’info de ce qui se passe près de chez nous », conclut Jean-Emmanuel Casalta. Une information locale qu’il juge encore plus importante dans la période post-coronavirus. « France Bleu, c’est une grande radio populaire qui a vocation à rendre service, à informer, à faire découvrir, à valoriser les territoires et à fabriquer de la solidarité de territoire. Et tous ces mots là sont importants. Ils étaient importants avant, mais avec la crise sanitaire qu’on a vécue, on s’est rendus compte de l’importance de la solidarité de territoire ».

==================

Contacts Presse

 

FRANCE 3 NOUVELLE-AQUITAINE

Responsable Communication : Emmanuelle Hardy

emmanuelle.hardy@francetv.fr

France 3 Nouvelle-Aquitaine
136, Rue Ernest Renan – 33075 Bordeaux
☎  05 56 01 38 38

 

RADIO FRANCE BLEU

Responsable communication : Paule Paganon

Paule.paganon@radiofrance.com

06 03 80 62 56

francebleu.fr

Cet article vous a plu ?