Michel Iturria, « Un brusque changement d’ère »

, par Club de la Presse. Catégorie : Choix du Club

LivrIturria

Il signera chez Mollat le 23 novembre à 16h, un nouveau livre-album aux Editions Cairn, récapitulant les travers de notre époque. Avec un grand dessin par page, et au-dessous, un petit texte de légende percutant. Dessin d’humour ou œuvre de presse, le dessinateur politique de Sud Ouest n’a pas perdu son mordant.

« Je viens de lire un article sur l’obsolescence programmée… Je suis profondément indigné !… Surtout par la mienne… ». C’est le texte du premier dessin de l’ouvrage, qui montre un personnage s’adressant au Ciel, devant la mer et des rayons de soleil. Il ne faut pas en conclure pour autant que Michel Iturria, journaliste à la retraite mais dessinateur toujours actif à Sud Ouest Dimanche et au Mag, serait gagné par une certaine désespérance. Au contraire : après les “Rubipèdes“ qu’il a sorti en synthèse de deux ouvrages il y a un mois, voici “Un brusque changement d’ère“. Un vaste panorama de l’actualité contemporaine, avec toujours cet humour à la fois raffiné, profond, et le ton de la farce.

Dans l’introduction, il fait un peu d’histoire sur les 40 dernières années.

« Il y eut en France une grande “École de dessin d’humour, explique-t-il, avec entre autres, Bosc, Mose, Chaval et Sempé. Les deux derniers étaient bordelais, le journal Sud Ouest les publiait largement et ils faisaient le bonheur du gosse que j’étais. C’était décidé : voilà ce que je ferai ! Mais c’est quoi le dessin d’humour? C’est un exercice curieux qui consiste à contempler la vie, ses absurdités, ridicules, tyrannies avec la distance que suppose l’humour. Et à traduire les idées que vous avez su en tirer, en dessins qui pourront être mordants, poétiques, satiriques, oniriques, surréalistes… Dessiner l’idée ! »

Avec plus de 14.000 dessins en un peu plus de 40 années, il se situe dans le peloton de tête des grands. Sans pour autant se « pousser du col » : il est toujours resté simple et direct, attaché aux valeurs de notre région et à ses traditions (dont le rugby). Mais il estime que son métier a vécu ce « brusque changement d’ère ».

« Ces couillons qui gouvernent le monde »

« Après 68, poursuit-il dans l’intro, on ne parla plus de dessin d’humour, l’heure était au dessin de presse… Le dessinateur de presse n’était plus un artiste, le voilà devenu journaliste commentant les “infos“, jour après jour. Pendant ces quarante ans, je me suis colleté à l’actualité, allègrement, faisant mienne la forte maxime de Leopardi : “Rions ensemble de ces couillons qui gouvernent le monde.“ Mais petit à petit, le dessin d’humour, libre, détaché du quotidien, disparaissait. C’est peu dire que le genre est moribond ; tout cela était bien suffisant pour me donner envie de renouer avec lui et faire un pied de nez à la mode et à l’air du temps. »

Et des dizaines de personnages pittoresques vivent leur vie, leurs joies, leurs déboires dans l’ouvrage, tandis que le dessinateur sort victorieux du défi que représente l’expression d’une situation en un seul dessin et une citation. Alors les changements de notre société, il connaît : « D’autant que si le dessin a changé durant ces quarante dernières années, le monde a changé plus que jamais auparavant et je dois bien avouer qu’il me laisse profondément dubitatif (adjectif qu’adorait Desproges). Ce qui, il faut le noter, est une excellente disposition pour croquer, de ci de là, quelques éléments de ce “brusque changement d’ère“ et retrouver le dessin d’humour avec jubilation. »

Michel Iturria a également célébré les 40 dernières années en faisant un beau cadeau au Club de la Presse de Bordeaux (un de plus, il a fidèlement accompagné notre vie en dessins offerts à diverses occasions). Il s’agit du dessin de nos 40 ans (voir ci-contre), où l’on voit deux journalistes, l’un des années 70 lourdement bardé de micros, caméras et carnets de notes, l’autre de 2019 avec un simple smartphone et une mini-caméra sur la tête, sous le titre « La vie recommence à 40 ans », ancien slogan de l’anniversaire de Sud Ouest en 1984…

–———————

Numérisation_20191118

« Un brusque changement d’ère », par Michel Iturria, Editions Cairn, 85 pages, 19,50 euros.

Michel Iturria dédicacera son ouvrage dans les librairies suivantes :

23 novembre à 16h00 à la Librairie Mollat de Bordeaux ;

4 décembre à 15h00 à Cultura de Mérignac Soleil ;

7 décembre à 10h00, à l’Espace Livre de Gradignan.

 

Cet article vous a plu ?